2022-11-23 : FORMATION et ENCADREMENT c’est pour vous et nous tout.e.s

Salut Dépeauteuse !

Et si on parlait FORMATION ?

Que tu sois débutant.e, que tu souhaites encadrer au sein du club, te perfectionner ou simplement sortir en toute sécurité avec tes ami.e.s, GGG propose régulièrement des formations aux sports de montagne.

En dehors de la question de l’organisation de sorties en sécurité, NOUS CHERCHONS ACTIVEMENT DES PERSONNES INTERESSEES PAR L’ENCADREMENT AU SEIN DU CLUB !!! Ski de randonnée, alpinisme, escalade… Si intéressé.e, merci de t’adresser à clairef@grimpeglisse.org

Concrètement, les prochaines formations sont les suivantes :

  • Neige et Avalanches Niveau 1 (NA1) en début de saison
  • Stage Autonomie Ski de rando les 2 et 3 mars 2022
    • Animé par la Guide de Haute Montagne Begoña Lazpita Greaves (https://www.explora-project.com/guides/20/begona)
    • Objectif : se préparer à l’encadrement en club / sortir en toute sécurité entre ami.e.s
    • Coût : 130 €/ personne pour la guide, remboursé à 100% par GGG au bout de 10 journées de co-encadrement pour le club. Hébergement perso et de la guide & covoiturage en sus
    • Max 6 places disponibles / Pré-requis : au moins 1 saison de pratique du ski de rando, bon niveau de ski
    • Se positionner obligatoirement avant le 31/12/2022 auprès de clairef@grimpeglisse.org
  • Escalade :
    • Le Comité FFCAM Ile de France propose des formations à l’escalade :
    • Initiateur/-trice SAE (Structure Artificielle d’Escalade) du 4, 5 et 11 février 2023 / lieu à préciser
    • Initiateur/-trice SNE (Site Naturel d’Escalade) du 8 au 10 avril 2023 / lieu : falaise du Joncas (Hérault)
    • Monitorat GV (Grande Voie) du 4 au 8 mai 2023 / lieu : Gorges du Verdon (04)
    • Infos et inscriptions : matthiasb@grimpeglisse.org

Nous proposons de nombreuses autres formations et dans toutes les disciplines. Pour plus d’infos sur les opportunités, conditions et modalités de remboursement par le club (si si !), RDV sur : http://grimpeglisse.org/formations/ ou clairef@grimpeglisse.org

A très bientôt sur les planches ou sur une falaise !

Claire et toute la section Dépeauteuse/Section Alpine

2022-05-13 au 2022-05-16 : Haut-Valais – St Gervais

Le we dernier c’était : les dépeauteuses fatiguées de fin de saison.

Au départ donc, c’était un gros we ski de rando dans le Haut-Vallais ! Pis finalement ça a été un we multi-activités à Saint Gervais.

Et je ne crois pas me tromper en disant que ça faisait plaisir à tout le monde…

Cela ne nous a pas empêché ne nous lever aux aurores pour attaquer une belle pente, bon ok après 600m de portage, bon ok ça n’avait pas regelé du coup impossible d’aller dans la belle pente. Mais la chef est maline! Elle nous a trouvé une pente DEBONNAIRE tout à fait honorable et dans un décor qui vaut le détour.

A la monté les températures ont fait regretter à Renaud d’avoir oublié son string brésilien ! Alors que les autres ont pu admirer mon gros paquet carré (t’emballes pas, c’était mon DVA). En rentrant c’était BBQ avec les copains.

Le lendemain, on a été loin, il y avait un coq qui chantait pour nous accueillir en Suisse. Là bas il y avait des oasis turquoises en haut des montagnes et quand on descendait, la neige, elle collait. Alors on a décidé qu’après on irait randonner, mais à pied.
C’est comme ça qu’une saison de ski se termine et qu’on va faire de l’escalade, de la randonnée, du VTT et autres joyeusetés.

N’oubliez pas quand même de vous reposer, un peu, histoire de pouvoir aider notre chef bien aimée à organiser et animer la saison d’après.

Rédacteur Fab
Photos : Renaud, Fabien, Christian, Mathilde…

2022-02-26 au 2022-02-27 les Aravis, Ô reine des avachies ! rédacteur : François S.

La Tournette (2351 m)

Le mont Charvin (2407 m)

De Paris, Grenoble, Annecy, Genève, Nice… Tout le monde s’est pressé fin février pour rendre hommage à la magnifique chaîne des Aravis, plus modeste que ses illustres voisines, mais non moins attirante !

En revanche, dans une période où la bonne neige manquait cruellement sur nos massifs, il a fallu le flair et l’expérience de notre reine des dépeauteuses (tout sauf avachie, celle-là !) pour sentir qu’il y aurait là de quoi nous défouler et assouvir nos envies de peuf ! De fait, la reine Claire nous a déniché deux magnifiques spots, avec même une bonne dose de fraîche le premier jour dans les pentes de la Tournette, le tout agrémenté d’une météo insolente.

Début en forêt, dans une atmosphère printanière, avant de nous élever dans les paysages enneigés d’un vallon qui s’ouvrait peu à peu jusqu’à des points de vue à couper le souffle, dominés par le mont Blanc.

Parvenus sous le sommet (le fameux « fauteuil » de la Tournette), un petit couloir nous a permis de justifier crampons et piolets et de nous donner des airs d’alpinistes, sous le contrôle de Claire et de Renaud, avant de parvenir à un sublime point de vue à 360°, en surplomb au-dessus du lac d’Annecy.

Surprise : Claire nous désigne au loin le sommet du lendemain, le mont Charvin, dont le large versant qui nous fait face paraît vertigineux depuis notre promontoire. La confiance règne, et même si cela peut l’étonner (ou même l’inquiéter !), nous sommes prêts à suivre docilement notre reine des dépeauteuses jusqu’au bout du monde !

Non sans avoir auparavant dévalé ces pentes (en trouvant même encore un peu de neige vierge pour y laisser nos traces), gagné notre sympathique « boutique hôtel » (déco des chambres garantie 100% dans son jus…), avalé quelques litres de bière locale (collectivement, bien sûr, quoique…), et récupéré des forces au cours d’une nuit avec même option grasse mat’, et nous voilà repartis.

Au fur et à mesure qu’il se rapproche de nous, le Charvin nous paraît moins raide que la veille, d’autant que de nombreux bipèdes sur planches nous précèdent : c’est toujours rassurant de savoir que des congénères montrent la voie… Mais bon, quand même, la pente est là, et peut intimider. Une pause à plat ? Ben non, pas possible, mais c’est pas grave… La pente, c’est dans la tête, d’autant qu’il n’y a aucun danger objectif. Et lorsqu’il nous faut enfin chausser les crampons pour l’ascension finale jusqu’à la crête sommitale, skis sur le dos, c’est plus le manque de souffle qui (me) préoccupe que la verticalité ! Attention bienveillante, conseils techniques et encouragements : Claire conduit sa troupe de main de maître(sse) jusqu’au sommet, somptueux et très différent de celui de la veille, que l’on voit au loin.

Deux sommets voisins, deux randonnées en miroir (magique), et une reine (des Avachies) qui laissera un souvenir impérissable dans nos mémoires de dépeauteuses !

Rédacteur François S.