Furtif séjour au Bettaix !

Notre GO Vincent en tête, les premiers séjournants arrivent dès vendredi dans la vallée de la Tarentaise. Notre co-GO Francis quitte la ligne bleue des Vosges le lendemain à 5 heures du mat pour assurer avec eux le plein de victuailles. 

Bien que les stations RER Etoile et Auber soient bloquées suite à un nouveau pic de gilets jaunes, les transports en commun fonctionnent normalement, jusqu’à Moutiers où le minibus affrété par Alain attend le reste du groupe. 

L’organisation est impeccable, le chalet fonctionnel et agréable, les consignes de prévention contre le coronavirus respectées. Grisés par l’air pur des cimes, les 12 glisseurs entament la soirée dans une ambiance joviale à un mètre les uns des autres, lorsque surgissent sur l’écran de télévision deux visages graves et contrits : à la veille des municipales, le gouvernement nous dévoile l’ampleur de l’épidémie du coronavirus. La consigne est claire : restez chez vous et allez voter.

Au petit matin, un agréable messager nous prévient au chalet que la station doit être évacuée au plus vite. L’ingéniosité bat son plein.

 Deux d’entre nous réussissent à changer leur billet de train. Deux seront conduits à Grenoble dans la voiture de notre camarades ardéchois. Un autre prendra demain la place disponible dans la voiture du GO.

 Les 3 autres trouvent une place sur Bla-Bla-Car et en interrogeant les chalets voisins. Assurés de pouvoir rejoindre nos domiciles, nous savourons ensemble les spaghettis bolognaise et autres denrées les plus périssables. Quelques uns parcourent à pied les chemins environnants sous un soleil radieux. Le groupe s’égrène progressivement. La plupart d’entre nous poursuivront leur semaine sportive en télé-vacances dans leur studio parisien avant de reprendre en télé-travail, ou d’affronter l’air confiné du métro pour assurer la survie de la population, ou de leur patron. 

Notre furtif séjour alpin nous laisse le souvenir de grandes bouffées de rire et d’air pur, 2000 mètres au dessus des soudaines perspectives de distanciation sociale généralisée. 

Et si l’épreuve que nous impose cet ennemi invisible rendait au « vivre ensemble » la priorité qu’il mérite et qui nourrit l’esprit associatif ? Banco ! Et comme on dit non loin du Québec : take care …

Hauteluce, neige, neige, ski, ski

Cette année deux modalités de compte rendu, 

Un compte rendu artistique !

Yoni participant pour la première fois à ce séjour nous a concocté une superbe affiche l’illustrant.

Affiche Hauteluce 2020

Un compte rendu littéraire par Luc !

Hauteluce, pour moi, c’est :

Un village magnifique, totalement savoyard et niché au milieu d’une vallée.

Une joie de voir la neige tomber deux jours durant et recouvrir le village et la montagne.

Deux jours sans ski mais une découverte du  village des Saisies et une randonnée dans la forêt toute enneigée.

Une joyeuse bande d’amis très accueillante et avec des caractères hétéroclites. Je me suis senti rapidement comme à la maison.

Un domaine skiable à taille humaine avec de très belle pistes, pour certaines dans les bois, pas mal de neige et  avec très peu de monde à cette période de l’année.  

Je peux dire que j’ai pu compter sur le soutien et les conseils du groupe de skieurs (mon niveau de ski étant moyen..). Je pense en particulier à la descente sur la piste noire Rebans pour rejoindre la piste Liaison en dérapage sans mes skis. Sans eux je n’aurai jamais pu m’arrêter !

Un chalet tout à fait typique, en haut du village, spacieux et très agréable pour vivre à dix pendant une semaine et surtout une terrasse où l’on vient profiter de la vue sur le clocher, le Mont Blanc et discuter autour d’un verre, d’un café ou d’une cigarette.

Un duo aux fourneaux différent tous les soirs.

Francis nous avait concocté un menu pour la semaine au top, équilibré et généreux. Tout le monde y a mis de sien et chaque repas fût un succès.

Et des rigolades, des apéros et des soirées hautes en couleur et en chansons.

A faire, A refaire, A re refaire. Certains, d’ailleurs, le font depuis quinze ans.

Luc


Quelques chiffres toutefois: (Merci Dominique)

  • 11 participants dont deux nouveaux adeptes: Luc et Yoni.
  • 1 Organisateur: Francis, toujours au top et bienveillant à notre confort
  • 1 nouveau resto d’altitude pour le déjeûner ayant trouvé grâce à nos yeux et surtout à nos papilles
  • 4 jours de ski dans la poudreuse
  • 2 jours de repos: promenades, sieste et jeux de carte (dont le UNO) en regardant la neige tomber à foison par les fenêtre de notre superbe logis au sein du village de Hauteluce
  • 4 Madison (danse en ligne) au cours d’un des…
  • …7 apéros du soir avec petit punch nouvelle formule: citron, alcool de fruit, et eau gazeuse pour alléger le taux d’alcoolémie mais pour multiplier le nombre de verres par personne !

Modifier

Tignes 2019

En attente du compte rendu, quelques mots: Arrivée chaotique suite aux perturbations des transports par train mais superbe compensation pour le beau temps, la belle neige et les pistes presque privatives pour les six skieurs que nous étions avec une nouvelle recrue: Julien en provenance de Suisse.

Randonnée tour du Viso

Randonnée du samedi 29 juin au samedi 6 juillet 2019

Connecté au Viso !

Faire une boucle d’une semaine autour du Mont Viso c’était comme une parenthèse enchantée. 

Chaque matin, novice, je démarre dans les pas de Maurice, j’apprends l’équilibre sur les chemins tortueux, l’utilité des bâtons de randonnée, le nom des fleurs et quelques poésies au passage. Je croise les bouquetins, chamois et autres marmottes à portée d’objectifs. 

Chaque jour, si fidèle, le soleil est au rendez-vous et attend patiemment que nous approchions des refuges pour s’en aller se rafraîchir dans les nombreux lacs avoisinants. 

La variété des paysages, des fleurs m’émerveillent autant que les rencontres tout au long du chemin : Annette, gérante franco-italienne du refuge du pian del rey  et sa soirée polenta aussi exubérante et généreuse qu’elle… Charlotte et sa sœur comme des petits rayons de soleil le soir venu perpétuant l’ambiance chaleureuse. 

J’oublie le temps, les distances et les pieds dans la neige, nous montons à 3020 et de là j’embrasse du regard mon géant de Pierre… C’est pour lui que je suis venu, pour le conquérir, et chaque jour à ses côtés, le contournant, j’apprends un peu plus à l’apprivoiser. 

Alors non Jean-Pierre, rassure toi, ce n’est pas moi qui me plaindrais de l’absence de wifi dans les refuges et pourtant je ne me suis jamais senti autant connecté… à la vie ! Alors encore un grand merci ! 

Roch

{Prochainement des photos souvenir suivront}

Bonneuil – w.-e. du samedi 15 au dimanche 16 juin 2019

Ah la maison de Bonneuil ! C’est tout un programme !

Son jardin idyllique avec ses bananes en formation ! Ses roses largement épanouies, comme nous, rendant l’atmosphère locale parfumée comme si on était au paradis.

Ses oiseaux qui se sont donnés le mot pour le week-end du 15-16 juin, et qui gazouillent hystériquement dans les arbres, de voir autant de beaux barbus et de belles filles (malheureusement non Grimpe et Glisse) s’ébattre dans leur grande mare et circuler dans leur zoo.

Son dîner au clair de lune ! Un peu frisquet mais le vin aidant, on en a oublié la fraîcheur du soir. 

Ses trempettes dans la piscine dans le plus simple appareil, mais pas des moindres !

Un moment de grand plaisir à partager un apéritif sous le soleil qui a osé enfin se montrer le dimanche, comme nous d’ailleurs, et qui nous fait rougir. Rassurez-vous, ce n’est pas l’excès d’apéro mais le soleil qui vous donne cette belle couleur rose ! 

Puis on passe à table pour se restaurer. Et quand la douche arrive, on ramasse les matelas, on ressort les matelas, on re-rentre les matelas, …. On ne sait plus où donner de la tête, on en oublie de manger, mais pas de s’hydrater.

Quel beau week-end de partage !

Serge 

(photos en attente de publication)

Deux semaines de suite à Méribel

Pour le séjour de Méribel, au cœur des 3 Vallées et de ses montagnes renommées pour le ski : Pointe de la Saulire, Mont Vallon, Pointe de la Masse,  Mont Boucher  et Cîme Caron.

Très bon séjour où nous avons bénéficié d’une neige extra sur les deux semaines dans les 3 Vallées . 

Janvier s’est révélé un bon plan pour profiter de la neige sans attente aux remontées mécaniques.

Une première semaine sous le soleil avec des températures d’hiver et une seconde semaine plus contrastée avec des chutes de neige mais heureusement en fin de journée .

Grimpe et Glisse a innové cette année en prenant un hébergement en pension complète au sein d’une autre association . Cela a été bien perçu par les participants peu nombreux mais de qualité. 

Avis aux amateurs mais pour 2020